mercredi 26 septembre 2012

FLASH INFO


Caterpillar est toujours sous pression au lendemain de l'avertissement lancé sur ses projections à horizon 2015. Après avoir perdu 1,1% à 89,93 dollars la veille (soit 69.98€), le titre du leader mondial des engins de chantier creusait à nouveau ses pertes aujourd'hui, en repli de 2,90% à 87.33 dollars (soit 67.94€). Ce dernier a revu à la baisse ses prévisions de résultats pour 2015 à l'occasion d'une réunion d'analystes en marge du sommet MINExpo International 2012.

Le groupe anticipe désormais un bénéfice par action de 12 à 18 dollars en 2015, contre une précédente estimation dans une fourchette comprise entre 15 et 20 dollars. Il vise également un chiffre d'affaires compris entre 80 et 100 milliards de dollars.

En cause : les prix du charbon et du minerai de fer dont la forte baisse observée cette année a poussé plusieurs clients de Caterpillar dans le secteur minier à réviser leurs projets d'investissement.
« Comme par le passé, Caterpillar se tient prêt à agir si nous devions entrer en récession », a déclaré Doug Oberhelman, PDG de Caterpillar. « Nous ne pensons pas que cette perspective soit la plus probable, mais si cela devait arriver, nous serions prêts à réagir. Nous tenons à notre rentabilité attractive et nous entendons maintenir notre dividende.
Un certain nombre de facteurs géopolitiques et économiques renforcent aujourd'hui l'incertitude. Notre scénario de base reste celui d'une croissance économique modeste ces prochaines années »
Publié le 25/09/2012

Pour la CFTC, ces annonces sont prématurées vu la conjoncture économique mondiale actuelle. Ces projections ne vont rassurer ni les salariés, ni les investisseurs et les actionnaires. 
La preuve, l’action a chuté de 4% en 2 jours !

9 commentaires:

  1. Au moins, on est prévenu, seuls les dividendes par actions sont importants pour notre PDG.
    Et pour la chute de l'action, merci Doug !

    RépondreSupprimer
  2. Quel besoin d'annoncer des mauvaises prévisions pour 2015 ??? C'est déja assez le bazar dans notre usine, pas la peine d'en rajouter, nous sommes déja assez démotivés comme ca

    RépondreSupprimer
  3. Entre les bourdes de Doug et les incapables en charge de la transformation, on est servis. HS en début d'année et chomage pour finir, optimisme sur les prévisions et coupures en conséquence, que de mauvaises décisions prises, quelles conséquences désastreuses...
    Si des tetes pouvaient tomber, ce serait mérité
    Mauvaise gestion = Sanction
    Ce n'est pas à nous de payer leur erreurs, ils nous font perdre du fric les mauvais

    RépondreSupprimer
  4. chomage pour nous pognons pour eux ce sont vraiment des batards

    RépondreSupprimer
  5. Mdr....ça se confirme : il n'y a que des pleureuses sur ce blog.Cassez vous si vous êtes pas contents car moi, je veux bien taffer pour CAT .
    INCROYABLE CES SALARIES CAPRICIEUX !!!

    RépondreSupprimer
  6. si les mauvaises nouvelles continuent et si ça devient pire en 2013, il s'agirait clairement de licenciements boursiers. Que pourra t'on faire contre ça ? on est tranquille jusqu'en juillet 2013, mais après ?

    RépondreSupprimer
  7. Pour faire remonter le cours de l'action, faudrait annoncer des licenciements et des fermetures d'usines. les financiers ont le pouvoir mais ça peut plus durer. Indignons nous !!!

    RépondreSupprimer
  8. Et oui le système de capitaliste est en crise, malgré les erreurs de gestion et de mauvaises prises de décisions, nos "chers" directeurs n'ont pas retenu la leçon!!
    C'est toujours nous, "les petits de l'atelier qui en subissons les conséquences"!! Mais là nous les attendons au tournant, car d'après les "infos du TEAM TRANSFO" pour la nouvelle ligne d'assemblage, le "TAKE TIME" de 20 mins par étape est loin d'être d'actualité!!!
    Et ce sont les opérateurs qui vont encore une fois devoir "colmater" les fuites!!(Avec un budget de 50 millions $) ils n'ont pas respecter le cahier des charges demandé!!! Preoria va demander des comptes!!!

    RépondreSupprimer