LE BLOG DE L'ACTUALITE SOCIALE CFTC Caterpillar

LE BLOG DE L'ACTUALITE SOCIALE CFTC CATERPILLAR




mardi 31 juillet 2018

RESULTATS FINANCIERS 2ème TRIMESTRE 2018


Le chiffre d'affaires du groupe a progressé de 23,65% à 14 milliards de dollars,
meilleur que les 13,88 milliards anticipés.

CHICAGO, 30 juillet (Reuters) - Caterpillar a annoncé lundi avoir revu 
à la hausse sa prévision de bénéfice pour l'ensemble de l'année, le numéro un 
mondial  des engins de chantier évoquant une solide demande pour 
ses équipements à travers le monde, tendance qui lui a permis de dégager sur 
le seul deuxième trimestre un résultat meilleur que prévu. Dans des échanges 
d'avant-Bourse, le titre de ce composant du Dow Jones progressait de plus 
de 3%. Au cours de clôture de 142,56 dollars de vendredi, la valeur accuse 
cependant une baisse de 9,5% depuis le début de l'année contre une hausse 
de près de 3% du Dow Jones sur la période.
 
Le groupe s'est dit confiant quant à sa capacité de contrebalancer l'impact 
de ces effets à la fois par une hausse de ses prix, entrée en vigueur le 1er juillet, 
et par une grande discipline en matière de coûts. Pour le deuxième trimestre, 
Caterpillar a dégagé un bénéfice net ajusté de 2,97 dollars par action, 
contre 1,49 dollar il y a un an et un consensus des analystes financiers 
de 2,73 dollars.
 
Le groupe basé à Deerfield (Illinois) anticipe désormais un résultat par action 
Ajusté compris entre 11,00 et 12,00 dollars pour 2018 contre une fourchette 
de projections précédente allant de 10,25 à 11,25 dollars. Le chiffre d'affaires 
de Caterpillar, considéré comme un baromètre de l'économie mondiale, 
a bondi de 24% au deuxième trimestre, à 14 milliards de dollars.
 
Dans la région Asie-Pacifique, qui représente près d'un quart des ventes 
du groupe, le chiffre d'affaires s'est envolé de 39% sur la période, portée par 
une augmentation de l'activité dans le secteur de la construction en Chine et 
par la hausse des dépenses d'investissement du pays.
Pour les équipements à destination du secteur minier et de celui du gaz et 
du pétrole, la demande est si forte que Caterpillar a dit qu'il prenait 
des commandes pour une livraison dans le courant de 2019.

"UN BENEFICE TRIMESTRIEL RECORD"
Caterpillar, présent sur quasiment tous les continents, est un des baromètres
de la santé de l'économie mondiale, ce qui rend la société, ainsi que les autres multinationales du secteur industriel, vulnérables aux mesures protectionnistes
et à tout spectre de guerre commerciale.
Au deuxième trimestre, le bénéfice net a plus que doublé sur un an
à 1,71 milliard de dollars, ce qui s'est traduit par un bénéfice par action ajusté
de 2,97 dollars, supérieur aux 2,73 dollars attendus en moyenne par les analystes.

C'est "un bénéfice trimestriel record", s'est félicité
le PDG Jim Umpleby, cité dans le communiqué.






COMPTE-RENDU CE PLENIERE - JUILLET

Pour des raisons de confidentialité, les volumes de production sont affichés dans les panneaux. 


SAMEDI COLLECTIF - ECHIROLLES :

Samedi 8 Septembre : Toutes les lignes EMD + Cabines + Cabine ABB peinture


SAMEDIS COLLECTIFS - GRENOBLE :

Samedi 25 Août : La grande majorité des lignes
Samedi 8 Septembre : La grande majorité des lignes
Samedi 29 Septembre : La grande majorité des lignes


DEMANDE DE CHOMAGE PARTIEL POUR EMD ET WEX :
                   
En raison de fortes perturbations dans l’approvisionnement des pièces de production, l’entreprise envisage d’avoir recours à une procédure de chômage partiel pour les secteurs des EMD (TTX / TTl / MWL : déjà 10 jours de BRTC imposés) et des WEX (déjà 14 jours de BRTC imposés), pour la période du 30 Juillet au 31 Décembre 2018.

Basée sur l’historique de la 1ère partie de l’année 2018, le nombre prévisionnel d’heures chômées pour les WEX serait de 30 000 heures et concernerait 250 personnes environ,
pour un nombre de 15 jours non travaillés d’ici le 31 décembre 2018.

Pour le secteur EMD, le nombre prévisionnel d’heures chômées serait de 23 000 heures et concernerait 300 personnes environ, pour 10 jours non travaillés d’ici le 31 décembre 2018.



MISE EN PLACE HORAIRE NUIT AUX CABINES :

Etant donné les prévisions de 15 machines (TTL + TTT + MWL) par jour d’Octobre à Mars 2019, un horaire Nuit sera mis en place pour 6 mois à partir d’Octobre et concernera 8 personnes.
Il s’agit de volontariat préférentiellement au sein des équipes 1 et 2.
Ainsi qu’une équipe Nuit à la cabine ABB pour 6 mois, et concernera 4 opérateurs.
Le Section Manager en charge de ces 12 personnes sera basé sur Grenoble (pratique en cas de problèmes !).


COMMISSION VOYAGES FAMILLE :

-      Portugal (Portimao - Algarve), du 19 au 26 Avril 2019 – 45 personnes
Tarif Adulte = 837€ et tarif Enfant (- 12 ans) = 637€

-      Sud de l’Espagne (La Manga), du 16 au 23 Avril – 45 personnes
Tarif Adulte = 779€ et tarif Enfant (- 12 ans) = 664€

lundi 30 juillet 2018

TRACT COMMUN CFTC, CGT ET FO

REFUSONS UN CSE AU RABAIS !!!!

Comme le prévoit la loi - n° 2017-1386 du 22 septembre 2017- les instances du personnel actuelles : CE, DP et CHSCT vont disparaître au profit d'une nouvelle instance nommée CSE (Comité Social d'Entreprise). Des négociations doivent s'ouvrir pour effectuer au mieux cette transition et arrêter une date d'élection. 

Les ordonnances gouvernementales prévoient un socle de dispositions sociales minimal censé servir de base à une négociation honnête et loyale qui fait partie intégrante de l'esprit de la loi. De nombreuses grosses entreprises : STMicroelectronics, PSA, Renault, Schneider Electric, pour ne citer qu’elles, ont déjà signé des accords où des moyens supplémentaires ont été accordés aux CSE pour assurer leur bon fonctionnement. 

Les Directions de ces grosses entreprises ont joué le jeu de la négociation, le dialogue sain et constructif qu’elles ont su instaurer avec les OS a permis d’obtenir des avancées non négligeables. 

A Caterpillar c’est différent ; notre Direction ne veut rien négocier du tout, rien de plus que ce que prévoit la loi. De plus, comble de l’ironie, elle souhaite obtenir à la va-vite, un accord de mise en place du CSE en nous proposant un calendrier complètement délirant : 6 réunions en 3 semaines, en pleines périodes de vacances estivales ! Le cabinet Sémaphores en charge des comptes du CE estime qu’il faut au moins 6 mois pour finaliser un teln accord. 

Pire encore, notre DRH actuelle tend même à se radicaliser ; pour preuve les avantages récemment enlevés à notre CE : baisse des heures attribuées au fonctionnement des commissions (3500 heures à 650 heures) ; refus de continuer à prélever sur les fiches de paie les mensualités des prêts sociaux, etc, etc Par contre, de façon assez surréaliste, nos dirigeants veulent bien discuter, à condition que rien d'autre que le légal ne leur soit demandé. Non, ce n’est pas une blague ! 

Face à cette situation qui confine à l'absurde, une intersyndicale s'est constituée, sans la CFDT qui n’a pas voulu s’y associer pour des raisons personnelles, elle regroupe : FO, la CGT, et la CFTC. Le but étant de ne pas nous laisser imposer un CSE au rabais ! 

Cette puissante instance qu'est le CSE préfigure en quelque sorte l'avenir du syndicalisme à Caterpillar. Si aucun moyen n'est négocié, c'est la capacité des OS à jouer leur rôle de contrepouvoir qui va être réduite à néant en matière de sécurité, de condition de travail, d’expression des demandes du personnel, de défense individuelle et collective des intérêts des salariés. 

C’est aussi l’affaiblissement de la capacité financière du futur CSE qui va se produire avec à la clé une baisse de sa dotation. En effet, l’assiette servant de base au calcul de la dotation du CE va être réduite : toutes les indemnités de fin de contrat seront exclues de la masse salariale. Cela pourrait représenter le budget d’une commission ! 

Cette paralysie que la Direction tente de nous infliger, nous la refusons, car elle est non seulement injuste, mais elle est aussi contraire à l'esprit même de la loi. Nous avons donc exprimé notre désaccord à l'employeur en refusant de cautionner par notre présence des réunions qui relèvent plus d’une mascarade que de réelles négociations. 

Chaque salarié doit comprendre que face à une Direction rétrograde qui tente par tous les moyens d’affaiblir les organisations syndicales ou de les contrôler, nous devons ensemble nous unir, prendre conscience du danger qui nous guette, et réagir. 

Nos 3 OS ont décidé de faire cause commune pour obtenir un véritable CSE qui représente correctement le personnel et qui défende efficacement ses intérêts. Elles mèneront ce combat sur tous les plans : juridique, médiatique en menant au besoin les actions syndicales qui s’imposent. 

Il faut bien que la Direction comprenne une chose et une seule : nous ne nous laisserons pas faire. Si la Direction veut un climat social tendu avec une absence totale de dialogue avec les OS, elle l'aura, mais ce ne sera pas de notre fait. Nous pensons que la situation préoccupante que traverse l’entreprise mériterait un état d’esprit bien différent de celui de nos décideurs. 

Au lieu de l’irresponsabilité actuelle affichée, nous aurions souhaité un peu plus de discernement et de lucidité. En effet, vouloir rentrer en conflit ouvert avec l’ensemble des OS, au plus mauvais moment, sur un sujet aussi important que la mise en place du CSE, est un non-sens absolu. 

Alors que nous aurions bien besoin d’une cohésion de l'ensemble des acteurs de l’entreprise, associée à un dialogue social respectueux des OS pour réussir les défis qui nous attendent ; que fait notre Direction ? Précisément l’inverse de ce qu’il faudrait faire ! 

Grenoble le 25/7/2018

jeudi 5 juillet 2018

BRTC ET SAMEDI COLLECTIF

Pour Grenoble :
 
1 jour de BRTC est posé demain Vendredi 6 Juillet pour la ligne des Sub moteurs (horaire jour)
 
Le samedi collectif prévu le 7 Juillet est annulé pour la ligne 9174 (Assemblage TG)
 
Pour Echirolles :
 
Le BRTC du Vendredi 13 Juillet pour la ligne des WEX est annulé (toutes les lignes WEX + cabine ABB).

mercredi 4 juillet 2018

COMPTE-RENDU CE PLENIERE - JUIN 2018

Pour des raisons de confidentialité, les volumes de production sont affichés dans les panneaux. 



JOUR DE BRTC IMPOSE ECHIROLLES :

Vendredi 13 Juillet : Toutes les lignes WEX + Cabine PPL


JOUR DE CP IMPOSE ECHIROLLES :

Vendredi 20 Juillet : Toutes les lignes WEX + Cabine PPL


SAMEDI COLLECTIF GRENOBLE :

Samedi 7 Juillet : La grande majorité des lignes


TRANSFERT DES BRTC DANS LA PARTIE INDIVIDUELLE :

Pour l’instant, pas de transfert de jours de BRTC restants dans la partie individuelle.


ACTION LOGEMENT :

38 demandes de logement sont en cours, et 85 logements ont été proposés.
Il va y avoir 40 000 logements proposés par les bailleurs sociaux pour accéder à la propriété.
Le prêt pour l’accession à la propriété sera de 45 000€, avec un taux d’emprunt de 1%
sur 30 ans, mais il faudra avoir moins de 40 ans.


DECALAGE DES ELECTIONS PROFESSIONNELLES :

Nous avons demandé à la direction de repousser les prochaines élections professionnelles prévues en Novembre, étant donné qu’il faut d’abord négocier un Accord collectif pour mettre fin au Comité d’Entreprise, au Comité d’Hygiène, de Sécurité et des Conditions de Travail, et aux Délégués du Personnel, et tout transférer vers le nouveau Comité Economique et Social.
Il faudra ensuite négocier un accord Pré-électoral.La direction ne souhaite pas décaler et la 1ère réunion de négociation aura lieu le 5 Juillet.
  

COMMISSION VOYAGES :

VOYAGE LONG COURRIER : CIRCUIT AU CAMBODGE
13 jours/10 nuits, du 4 au 16 Février et du 11 au 23 Mars 2019 (35 personnes à chaque séjour).
Vols avec Emirates (transit à Dubaï, et au retour : visite de la vieille ville de Dubaï).
Tarif : 1 658€ / personne

VOYAGE MOYEN COURRIER : SEJOUR BALNEAIRE EN GRECE (35km d’Olympie)
Du 3 au 10 Juin 2019 à l’hôtel Aldemar Olympian Village 5* - All Inclusive (50 personnes)
Tarif : 675€ / personne


mardi 19 juin 2018

TRACT CFTC - JUIN


Y a-t-il un pilote dans l’usine !!!???

Depuis le début d’année, les programmes de production sont très compliqués à respecter, et nous n’avons pas l’impression que notre entreprise se donne les moyens de ses ambitions.

Fabriquer les premières Medium Wheel Loader, c’est bien plus compliqué que prévu, ça prend beaucoup plus de temps que prévu et cela devrait durer encore quelques mois, le temps d’avoir fabriqué les 8 modèles différents. Mais ça doit aussi coûter plus cher que prévu.

Retoucher les nombreuses machines en zone Chantier, c’est très compliqué et très long, surtout en l’absence de standard de travail, donc… tout en Hors process, mais là c’est toléré !

Changer quotidiennement le planning de production, c’est compliqué car ce qui était urgent… ne l’est plus ! Mais ce qui n’était pas urgent le devient ! Il est donc urgent… d’attendre ! 

Vouloir augmenter les volumes de production, c’est compliqué à cause de problèmes de capacité et de qualité de certains fournisseurs. Alors on étale le retard et on diminue les prévisions, peut-être trop tardivement car désormais nous avons beaucoup trop de stocks, tous nos magasins débordent de composants, avec les problèmes de sécurité que cela comporte.

Rapatrier près de 7 000 charges du Versoud dans un espace pouvant en contenir seulement 2 000, c’est très compliqué, malgré les nombreux chapiteaux qui ont fleuri ces derniers temps. Et vu la situation actuelle, cela va être difficile de libérer le site du Versoud à fin Juin.

Avoir des inventaires justes, c’est compliqué mais c’est indispensable si on veut construire des machines complètes du premier coup. Alors avec 53% des inventaires justes…

Alors que notre entreprise vise une production avec 0 défaut, on est très loin du compte.

Pour cela, il faudrait peut-être penser à transformer des contrats de monteur/assembleur de CDD en CDI pour fidéliser ces salariés, les récompenser pour leurs efforts et les motiver.

Cela permettrait de stabiliser la qualité de la production et d’éviter des absences du jour au lendemain qui pénalisent tout le personnel de la ligne. Et ce serait un signal positif envoyé au personnel précaire (213 CDD et 50 intérimaires) qui travaille avec nous dans cette même galère !

Nous avons demandé en CE le pourcentage des contrats CDD qui finissent à la date prévue.
Car de nombreux CDD arrêtent leur contrat en cours, car on leur propose un CDI ailleurs ou un CDD mieux payé. Il est quand même dommage de former du personnel qui ne reste pas.

Mais notre entreprise n’a pas cette volonté, elle n’embauche que des Cadres en CDI... 



Quelle qualité de vie au travail ???

Faire baisser les nombres d’incidents, c’est compliqué quand on ne veut pas refaire les sols et reboucher les trous qui abîment le dos des caristes mais aussi leurs chariots.

Quand il pleut dehors, il pleut aussi à l’intérieur de l’usine, et cela arrive encore trop souvent.
Ce ne sont pas des chaussures de sécurité qu’il faut, mais des bottes en caoutchouc !

Le personnel n’a jamais été aussi flexible : nombreux samedis collectifs, des Heures Supp en semaine mais aussi des jours de BRTC imposés du jour au lendemain.

Certains services « prêtent » du personnel à d’autres services, ce qui entraine une surcharge de travail plus importante pour ceux qui restent, car ils se retrouvent en sous-effectif. Ce qui pose la question de la charge de travail et de son calcul.

Le nombre d’alertes QVT (pour ne pas dire Risques Psycho Sociaux qui est trop négatif) a encore augmenté entre 2016 (48 cas) et 2017 (52 cas). En 2017, chaque semaine, une ou un employé(e) est venu(e) se plaindre à l’infirmerie. Y a-t-il une réelle volonté de les réduire ???
Quand on sait que 50% des Sections Managers ont craqué ses 5 dernières années, on en doute…

Au Tribunal suite à une plainte pour RPS, Caterpillar a fait plaidé que l’entreprise n’a pas le temps de traiter « les petits bobos » du personnel, les juges et les salariés apprécieront…

Mais rassurez-vous, aux tourniquets il y a des pokémons pour savoir comment vous allez !!

Parler de Qualité de Vie au Travail, c’est bien, mais il serait temps d’agir !

ENTRETIEN ANNUEL : Tout est joué d’avance

Il ne faut pas avoir beaucoup d’ancienneté dans notre entreprise pour comprendre que l’entretien annuel est totalement dénaturé. Car ce n’est pas votre superviseur direct qui vous note, mais plutôt sa hiérarchie qui lui ordonne et lui impose votre notation.
C’est la fameuse courbe de Gauss qui dicte les notations.

En effet, lors de votre entretien, vous avez été nombreuses et nombreux à avoir obtenu
cet aveu de la part de votre superviseur, obligé de se justifier sur une notation qu’il sait pertinemment injuste car on la lui impose. Et il doit vous la faire avaler !

Alors que l’entretien est censé être un moment de partage et de dialogue, le rapport
de notation doit être réalisé et rédigé en concertation. Ce qui est rarement le cas.
De même que la détermination des objectifs doit se faire en commun. Mais à début Juin,
de nombreux services n’ont pas encore reçus leurs objectifs annuels, ça va être compliqué
de les atteindre et de les dépasser en seulement 6 mois !

Et dire que l’année prochaine, la prime STIP devrait être indexée sur votre notation….
Les contestations des notations devraient être nombreuses, mais légitimes !

CFTC, le syndicat contre les injustices

vendredi 1 juin 2018

COMPTE-RENDU CE PLENIERE - 31 MAI 2018

Pour des raisons de confidentialité, les volumes de production sont affichés dans les panneaux. 

SAMEDI COLLECTIF ECHIROLLES :

Samedi 9 Juin : Toutes les lignes

JOUR DE BRTC ANNULE ECHIROLLES :
Vendredi 22 Juin : Il n’y a plus de BRTC

SAMEDIS COLLECTIFS GRENOBLE :
Samedi 2 Juin : La grande majorité des lignes
Samedi 16 Juin : La grande majorité des lignes
Samedi 7 Juillet : La grande majorité des lignes

PARTICIPATION DES SALARIES AUX RESULTATS DE L’ENTREPRISE :
Eligible si plus de 3 mois d’ancienneté.

MONTANT DE LA PARTICIPATION (ESTIMATION) :
- Pour un salaire de 2 000€ brut/mois = 274€ brut
- Pour un salaire de 2 500€ brut/mois = 342€ brut
- Pour un salaire de 3 000€ brut/mois = 411€
Envoi des courriers mi-Juin, et paiement début Juillet (si paiement alors imposable).


VOTE ELECTRONIQUE :
A l’unanimité, tous les élus ont voté contre le vote électronique aux prochaines élections professionnelles prévues en Novembre 2018. Le respect de cette date nécessite un accord collectif sur la mise en place du Comité Social et Economique qui va remplacer le Comité d’Entreprise, le CHSCT et les délégués du Personnel.

OBSERVATOIRE DES METIERS :
La discussion à mi-année (mid-review) doit avoir lieu en Juin et aborder les sujets suivants:
- les objectifs pour 2018,
- les points forts du salarié,
- les points à améliorer.
Mais nous avons informé la direction que de nombreux services n’ont toujours pas leurs objectifs pour l’année 2018, ce qui compromet grandement les chances de les atteindre ou
de les dépasser étant donné qu’il ne reste plus que 7 mois de travail sur 2018 (dont Août).

RAPPORT DU MEDECIN DU TRAVAIL :
En 2017, il y a eu 52 alertes concernant les Risques Psycho-Sociaux (charge de travail, problèmes relationnels, organisation du travail…), contre 48 en 2016.
Soit une augmentation de 8%. Alors qu’on nous parle de Qualité de Vie au Travail !
Un point mensuel est fait au CHSCT mais aucune information n’est communiquée (quelle catégorie est touchée ? quels secteurs ? quelles actions ? quel suivi ?)
Depuis 5 ans, 50% des Sections Managers ont déclenché la Cellule d’alerte.

CHANGEMENT DE LA GESTION DES PRETS DU CE :
En 2019 aura lieu le prélèvement des impôts à la source.
Tous les Acomptes, Saisie ou prélèvements sur salaire, prêt du CE seront déduits du Bulletin
de paie. Mais le salaire ne pourra pas être inférieur au RSA.
Le Comité d’Entreprise ne pourra plus accorder de prêt en cas de découvert bancaire, il faudra un caractère social pour l’obtenir (exemple : paiement d’une facture EDF).