LE BLOG DE L'ACTUALITE SOCIALE CFTC Caterpillar

LE BLOG DE L'ACTUALITE SOCIALE CFTC CATERPILLAR




mardi 6 novembre 2018

COMPTE-RENDU CE PLENIERE - OCTOBRE 2018

Pour des raisons de confidentialité, les volumes de production sont affichés dans les panneaux. 

Avant de commencer la réunion, la CFTC a lu la déclaration suivante :



La CFTC Caterpillar, syndicat indépendant, a toujours prôné une égalité de traitement
pour tous et a toujours défendu les droits de tous les salarié(e)s.

Aussi, nous avons informé la DIRECCTE de la mise en place par la corporation
d’un facteur individuel de performance dans le calcul de la prime STIP pour l’année 2018.

Nous souhaitons rappeler à notre entreprise que tout le personnel travaillant pour
Caterpillar en France dispose d’un contrat de travail avec Caterpillar France SAS ou CCS, et que la corporation n’a pas à imposer des règles contraires au droit français.

Ainsi, il est illégal de modifier le mode de calcul de la rémunération en cours d’année.

De même :
-              la rémunération contractuelle du salarié constitue un élément du contrat de travail
qui ne peut être modifié sans son accord » (Soc. 3 mars 1998 n+95-43.274P).

-              le mode de rémunération d’un salarié constitue un élément du contrat de travail,
qui ne peut être modifié sans son accord, peu importe que l’employeur prétende que
le nouveau mode serait plus avantageux » (Soc. 28 janvier 1998 n°95-40.275P)

-              la rémunération est un élément essentiel du contrat qui ne peut être modifié, ni dans son montant ni dans sa structure, sans l’accord du salarié » (Cass. soc. 18 mai 2011 n°09-69.175)

           Alors que la prime STIP a toujours été considérée comme la récompense 
           du travail d’équipe, la corporation décide de l’individualiser. 
           Quelle incohérence !!!

La CFTC demande donc à notre entreprise de supprimer la mise en place du facteur individuel de performance dans le calcul de la prime STIP, cette pratique étant illégale au regard du droit français.

Il serait temps que notre entreprise respecte les lois du droit français et tienne compte des nombreuses jurisprudences en matière de rémunération, comme vient de le lui signifier encore une fois le Conseil des prud’hommes de Valence dans son jugement
du 9 Octobre 2018, précisant que « le travail d’équipe est donc le fondement même
du STIP. »



SAMEDI COLLECTIF ECHIROLLES :

Samedi 17 Novembre : Toutes les lignes de production
Samedi 1er Décembre : Toutes les lignes EMD (TTX+MWL) + Cabines + ABB + PDC + Chantier

 
 SAMEDIS COLLECTIFS GRENOBLE :

 Samedi 10 Novembre : La grande majorité des lignes de production
Samedi 24 Novembre : La grande majorité des lignes de production
Samedi 8 Décembre : La grande majorité des lignes de production 


 EMBAUCHES EN CDI : ENFIN !

Notre entreprise prévoit l’embauche de 20 CDI pour la ligne EMD (MWL).
Tous les profils de CDD d’autres secteurs peuvent être concernés.
Cela concerne : les CDD actuels, les CDD ayant fini leur mission, les CDD de Partage RH
et les intérimaires.


INDEMNISATION DU CHOMAGE PARTIEL :

Pour un salaire de 2 000€ brut, et pour 2 jours de chômage partiel, la perte de salaire net
est d’environ 13.50€.
L’indemnisation brute est à hauteur de 75% (contre 70% légalement).
Exonération des cotisations sociales, hors CSG/RDS.


AMENDEMENT POUR TAXER LES REMBOURSEMENTS DU CE :

Un amendement visant à taxer les avantages reçus par les Comités d’Entreprise à partir
d’un certain montant a été présenté à l’Assemblée. Cela concernerait les avantages et remboursements dont peuvent bénéficier les salariés grâce à leur CE, qui pourraient être
soumis aux cotisations sociales.
A partir de 350€ pour une personne, et 600€ pour un couple.
L’Assemblée a déjà voté cet amendement en 1ère lecture, il doit passer au Sénat.

mercredi 24 octobre 2018

RESULTATS CATERPILLAR 3ème TRIMESTRE 2018


Les prévisions de Caterpillar déçoivent, le titre chute


    CHICAGO, 23 octobre (Reuters) - Caterpillar a
maintenu mardi ses prévisions de résultats annuels en dépit d'un
bénéfice trimestriel légèrement supérieur aux attentes,
provoquant la déception des investisseurs et un net recul de son
titre en Bourse.
    L'action Caterpillar perdait environ 8% dans les premiers
échanges à Wall Street, pesant sur le Dow Jones, lui-même
en recul de plus de 1%. Cette baisse porte sa chute à plus de
30% depuis fin janvier sur fond de tensions commerciales
internationales, auxquelles le groupe de Deerfield (Illinois)
est particulièrement sensible.
    Le numéro un mondial des engins de chantier a confirmé une
prévision de bénéfice ajusté par action en 2018 comprise entre
11 et 12 dollars (9,60 et 10,50 euros) alors que les
investisseurs s'attendaient à une révision à la hausse.
    "Les gens espéraient qu'ils resserreraient au moins la
fourchette (de prévision de bénéfice), à défaut de l'augmenter
un peu", a déclaré Stephen Volkmann, analyste de Jefferies, au
sujet de Caterpillar. "De toute évidence, aucune de ces choses
ne s'est produite. Compte tenu des solides résultats
trimestriels de CAT jusqu'à présent, c'est un peu décevant." 
    Au troisième trimestre, Caterpillar a dégagé un bénéfice
ajusté de 2,86 dollars par action, contre 1,95 dollar il y a un
an et 2,85 dollars attendus par les analystes financiers, selon
Refinitiv.
    Le bénéfice net est ressorti à 2,88 dollars par action
contre 1,77 dollar il y a un an. 
    Caterpillar a relevé deux fois sa prévision de bénéfice
annuel depuis le début de l'année, misant sur une économie
mondiale qui pourrait connaître sa plus forte croissance depuis
2011.
    Le groupe a par ailleurs fait état d'une hausse de certains
coûts, notamment de l'acier, qu'il attribue en partie aux
tensions commerciales entre la Chine et les Etats-Unis. 
    A la fin du troisième trimestre, son carnet de commandes
représentait 17,3 milliards de dollars, soit 400 millions de
moins que trois mois plus tôt.



Reuters23/10/2018 à 15:53