samedi 18 novembre 2017

CE EXTRAORDINAIRE DU 10 NOVEMBRE 2017

TRANSFERT DU CENTRE DE FORMATION :


L’objectif du projet était de continuer à former notre personnel, d’intégrer les besoins
de demain et d’économiser les coûts de la structure annuelle.
Car la Formation Externe ne rapporte qu’entre 30 000€ à 120 000€ par an pour un coût
de 350/400 000€.

Le Centre de Formation sera installé à Grenoble, à la place des Duo Cone Seals.
Le déménagement s’effectuera à partir de Mars jusqu’à Décembre 2018.
Caterpillar France quittera définitivement le Centre de Formation de Technisud d’ici fin juin.


EVOLUTION DU PERIMETRE DE DAHER :

Avec la transformation d’Echirolles pour accueillir les Medium Wheel Loaders et le prochain départ de Caterpillar France du Versoud l’été 2018, Daher continuera d’opérer les activités
de sous-assemblages et de logistique sur Grenoble et Echirolles.

Et pour compenser la perte des volumes D6N et D6K pour l’Amérique du Nord, Daher récupère le transfert des Radiateurs de D6T et des Fuel tank de Chargeuses, et s’occupera des Cylindres, Plateform et CEM pour les Medium Wheel Loaders.

Principales modifications des zones logistiques – GRENOBLE :
- Relocalisation du stockage de composants pour les sous-assemblages Moteur, Radiateur,
E-bar et des composants outre-mer associés,
- Relocalisation du stockage / kitting des TRF

Principales modifications des zones logistiques – ECHIROLLES :
- Relocalisation de la réception des navettes inter-usines au Sud de l’usine,
- Relocalisation du stockage des composants EFD (Eur Fab = Cat Poland) pour l’ABB,
- Daher prend en charge l’approvisionnement de la cabine ABB en pièces brutes,
- Relocalisation de la réception et du stockage des composants outre-mer (containers de Chine et des US) au Quai Nord,
- Relocalisation des sous-assemblages de Daher à G40,
- Relocalisation du stockage des composants EFD pour la PPL  
           CELA VA ENTRAINER LA SUPPRESSION DE 100 PLACES DU PARKING NORD

100 PLACES DE PARKING SUPPRIMEES,C’EST MOINS DE QUALITE DE VIE AU TRAVAIL POUR LE PERSONNEL.


EVOLUTION DU SYSTEME DE MERITE DES NOTATIONS :

Cette évolution qui concerne tout le groupe Caterpillar sera appliquée à toutes les catégories de personnel lors de l’entretien annuel de performance qui aura lieu en 2018 pour évaluer les performances de l’année 2017.

La notation « Performance Supérieure » est remplacée par « Très bonne performance ».
Et il y aura plusieurs pourcentages de mérite attribué pour une même notation.

Attention, car si on veut comprendre la notation, il va falloir être bien concentré !

N’A PAS REPONDU AUX ATTENTES : 0% Augmentation de Mérite et 50% de la prime STIP
Performance qui ne remplit pas les attentes et qui nécessite la mise en place d’un plan d’action pour définir les améliorations à apporter.

BONNE PERFORMANCE : 3 pourcentages d’augmentation de mérite différents
- A répondu aux attentes sur la majorité des objectifs ambitieux et accessibles mais sans satisfaire à 1 ou 2 ou en ayant besoin d’un support accru de la hiérarchie.
- A répondu aux attentes sur l’ensemble des objectifs ambitieux et accessibles.
- A répondu aux attentes sur la majorité des objectifs ambitieux et accessibles et a dépassé les attentes sur 1 ou 2 objectifs ambitieux.

TRES BONNE PERFORMANCE : 2 pourcentages d’augmentation de mérite différents
- A plusieurs occasions a nettement dépassé des objectifs difficiles tout en atteignant tous les autres objectifs difficiles.
- Dans la très grande majorité des situations a nettement dépassé des objectifs difficiles.

PERFORMANCE EXCEPTIONNELLE : 2 pourcentages d’augmentation de mérite différents
- A plusieurs occasions a nettement dépassé des objectifs difficiles ayant un impact significatif sur les indicateurs opérationnels de l’entreprise.
- Dans la très grande majorité des situations a nettement dépassé des objectifs difficiles ayant un impact significatif sur les indicateurs opérationnels de l’entreprise.

Faîtes vous expliquer les différences entre objectifs accessibles, difficiles et ambitieux !
Et aussi « Dans la très grande majorité des situations » et « à plusieurs occasions » !

Pour l’entretien annuel 2017, ce n’est pas sûr qu’il y ait 2 pourcentages différents pour
les notations « Très bonne performance » et « Performance exceptionnelle ».

Nous vous rappelons qu’un entretien annuel se prépare tout au long de l’année.
Préparez des exemples et des arguments afin de mieux négocier chaque note.


CFTC, le syndicat qui vous informe

mercredi 15 novembre 2017

QUESTIONS/REPONSES DP ECHIROLLES - 1ER COLLEGE / OCTOBRE



REPONSES AUX QUESTIONS FORMULEES PAR LES DELEGUES DU PERSONNEL

1er COLLEGE  – BATIMENT D’ECHIROLLES  – MOIS D’OCTOBRE 2017

TENUE LE 8 NOVEMBRE 


QUESTION : Les parkings sont saturés par les véhicules des sociétés extérieures et des véhicules du personnel de la société Daher. De ce fait, les employés de Caterpillar sont obligés de se garer à l’extérieur de l’entreprise, cela leur fait courir un risque. Pouvez-vous trouver une solution ?

REPONSE : La problématique des parkings est actuellement étudiée dans le cadre du projet Watts. L’étude n’est pas encore terminée, les modifications proposées seront communiquées lorsque ce projet sera suffisamment avancé.

è MAIS LORS DU CE EXTRAORDINAIRE DU 10 NOVEMBRE, IL A ETE ANNONCE LA SUPPRESSION DE 100 PLACES DU PARKING NORD A ECHIROLLES !
DE PLUS, LA CFTC A PROPOSE DE FAIRE PROFITER AU PERSONNEL DE DAHER DES CARS DE RAMASSAGE MAIS DAHER A JUGE LE COUT TROP IMPORTANT. 


QUESTION : Comment se fait-il que le personnel Caterpillar du service inventory et le service qualité soit logés au sous-sol alors que le personnel Daher se trouve à leur ancienne place ?

REPONSE : Toute la partie logistique ex MF5 est en cours de réorganisation dans le cadre du projet Watts.  La salle Obiou va être démontée. Daher sera relocalisé  dans les bureaux de la MF5.Tout un programme de transferts et de déplacements est en cours. 


QUESTION : Reclassement du personnel : où en sommes-nous ?

REPONSE : C’est un programme de reclassement qui est en cours dans le cadre du PDV.  Notre priorité est de pouvoir repositionner le personnel et nous avons « contraint » l’organisation à regarder les cas des personnes pouvant permettre le reclassement des personnes dont la fonction est ciblée.
Le repositionnement des personnes de la MF5 est en cours de finalisation, il reste quelques cas à solutionner.

mercredi 8 novembre 2017

"Paradise Papers" : les Pays-Bas, un paradis fiscal au cœur de l'Europe

Les "Paradise Papers" révèlent comment un des États fondateurs de l’Europe économique, les Pays-Bas, sont devenus le royaume de l’optimisation fiscale.

Officiellement les Pays-Bas ne figurent pas sur la "liste noire" de l’Union européenne sur les paradis fiscaux. Et pourtant, à y bien regarder c'est bel et bien LE royaume de l’optimisation fiscale, autrement dit : de l’évasion fiscale légale. Comme le Luxembourg ou l’Irlande, les Pays-Bas ont fait de cette activité une véritable industrie, comme l’explique Lison Rehbinder, porte-parole de l’ONG CCFD – Terre solidaire : "Les Pays-Bas proposent des taux d’imposition très bas sur certaines activités".

Les Pays-Bas "facilitent l’existence de 'sociétés boîtes aux lettres' qui n’ont en fait pas d’activité réelle. Parfois, ils ont négocié avec des entreprises multinationales des taux d’imposition tout à fait ridicules, validés ensuite dans des accords fiscaux, décrypte Lison Rehbinder. En faisant cela, ils favorisent l’accueil sur leur territoire d’entreprises qui n’y ont pas forcément d’activité réelle mais qui échappent à l’impôt dans d’autres pays où ils ont une véritable activité".

Les Pays-Bas sont classés comme le troisième "pire paradis fiscal" par l’ONG Oxfam, juste derrière les Bermudes et les îles Caïmans. Il s’agit du paradis fiscal préféré des entreprises européennes, mais pas seulement. C’est aussi un véritable eldorado pour les deux tiers des profits américains réalisés à l’étranger, estime Gabriel Zucman, professeur à l’Université de Berkeley, auteur du livre La richesse cachée des nations.
Selon l'universitaire, "on voit dans les statistiques américaines - qui sont particulièrement bonnes - que dans ces centaines de milliards de dollars de profits réalisés par les multinationales américaines hors du territoire américain, les Pays-Bas sont le paradis fiscal numéro 1. C’est seulement après qu’on voit apparaître les Bermudes, le Luxembourg, la Suisse, Hong-Kong, Singapour, les îles Caïmans… De très loin, les Pays-Bas sont numéro 1."

Les montages des entreprises américaines aux Pays-Bas
De nombreuses multinationales américaines stockent ainsi des milliards dans leurs filiales néerlandaises, comme General Electric, Heinz, Caterpillar, Uber ou encore Tesla. L’enquête des "Paradise Papers", menée par le Consortium international des journalistes d'investigation (ICIJ), a déjà permis de mettre en lumière que la firme Nike utilise également l’un des multiples Meccano permit par la fiscalité néerlandaise, comme la CV-BV. Cette fameuse "double domiciliation" rend l’entreprise invisible aux yeux du fisc.

 C’est évidement de l’argent en moins dans les caisses des pays où l’impôt devrait normalement être collecté. Mais pour changer les règles fiscales au sein de l’Union européenne, il faut respecter la règle d’or en vigueur au sein de l’UE : l’unanimité. Il faut que tout le monde soit d’accord. Y compris donc ceux qui apparaissent aujourd’hui comme des "paradis fiscaux", au cœur de l’Europe.