mercredi 20 septembre 2017

FERMETURE DE CATERPILLAR ARRAS suite

Caterpillar. La production de l'usine d'Arras délocalisée, 70 salariés licenciés

www.ouest-france.fr
Installé près d'Arras en 1998, le groupe américain Caterpillar a annoncé ce lundi la prochaine fermeture de son usine de Monchy-le-Preux, dans le Pas-de-Calais, où 70 personnes sont employées. La production sera ainsi délocalisée en Irlande du Nord et au Brésil « au quatrième trimestre 2017 pour s'achever vers la fin de 2018 ». Un autre site du groupe, situé aux États-Unis et employant 85 personnes, sera également délocalisé.
Le groupe américain Caterpillar va fermer son usine de Monchy-le-Preux (Pas-de-Calais), qui emploie 70 personnes près d'Arras, pour délocaliser la production en Irlande du Nord et au Brésil, a-t-on appris ce lundi de source syndicale et auprès de la direction.
Annoncée aux salariés jeudi en CE, selon son secrétaire Jean-François Pierrot (CGT), cette décision devrait entrer en vigueur « au quatrième trimestre 2017 pour s'achever vers la fin de 2018 », d'après un communiqué de la direction du fabricant d'engins de chantier.
Son site aux États-Unis également délocalisé : 85 licenciés
Le groupe, qui prévoit également la fermeture de son site de Dyersburg (États-Unis, 85 salariés), où sont également fabriqués des éléments de transmission et des boîtes de vitesse, assure que cette décision lui permettra de gagner « sur le plan des coûts pour ces composants, d'améliorer les temps de réaction, de réduire les surfaces de production excédentaires et de mieux utiliser ses outils industriels ».
Caterpillar ne nie pas cependant les « performances du personnel ». De fait, souligne M. Pierrot auprès de l'AFP, le site de Monchy-le-Preux a toujours dégagé un résultat net de l'ordre de 10 %, pour un chiffre d'affaires oscillant entre 80 et 90 millions d'euros « ces dernières années ».
La production serait regroupée en Irlande du Nord et au Brésil, d'après M. Pierrot.
« On savait qu'on était sur la sellette »
« Cette annonce ne m'a pas surpris, car nous fournissions le site de Charleroi (Belgique), qui a fermé en juillet. On savait qu'on était sur la sellette. Mais l'entreprise se porte très bien et il s'agit de délocaliser uniquement pour gagner plus d'argent », dénonce M. Pierrot. « Il y a beaucoup de colère, car cela va laisser sur le carreau des salariés à la seule fin de satisfaire Wall Street et la finance ».
Caterpillar assure que les salariés licenciés « bénéficieront de services de réinsertion professionnelle de la part d'agences actives dans ce domaine ».
Caterpillar s'était installé près d'Arras en 1998, et avait « doublé sa superficie en 2014, grâce notamment aux fonds publics », selon M. Pierrot, précisant que le site fait travailler 67 CDI, et une trentaine d'intérimaires et sous-traitants.
L'an dernier, le groupe avait annoncé la suppression de 2 000 emplois en Belgique.

La CFTC Caterpillar France solidaire avec les salariés de Caterpillar Arras.

dimanche 17 septembre 2017

FERMETURE DE CATERPILLAR ARRAS



Caterpillar va fermer son site près d'Arras, 67 emplois supprimés
Par Jeanne-Marie Marco, France Bleu Nord et France Bleu samedi 16 septembre 2017 à 10:48
Le groupe américain Caterpillar annonce ce vendredi qu'il va fermer deux de ses sites de production notamment celui de Monchy-le-Preux dans le Pas-de-Calais. Tous les emplois vont être supprimés.
L'annonce est tombée ce vendredi. Dans un communiqué, Caterpillar annonce son intention de fermer deux de ses sites : celui de Monchy-le-Preux près d'Arras et celui de Dyersburg dans le Tennessee aux Etats-Unis.

Tous les emplois supprimés

Tous les postes vont être supprimés à Monchy-le-Preux soit 67 emplois. Des postes à la fois en production et dans l'administratif. Caterpillar précise que "les employés des deux sites concernés recevront des indemnités de départ de la part de l'entreprise et bénéficieront de services de réinsertion professionnelle de la part d'agences [...] pour faire en sorte qu'ils soient soutenus durant cette transition".
Caterpillar est installée à Monchy-le-Preux depuis 19 ans, l'usine assemble des transmissions utilisées dans des engins de construction et des machines minières.

Fermeture au plus tard fin 2018

Toujours dans son communiqué, Caterpillar précise le calendrier "ces changements devraient commencer au quatrième trimestre 2017 pour s'achever vers la fin de 2018". Les activités effectuées sur ces deux sites seront "regroupées sur d'autres sites Caterpillar" annonce le groupe.

Pour être plus "concurrentielle"

C'est pour être plus "concurrentielle" que le groupe industriel américain dit vouloir fermer ces deux sites "ce changement permettrait à l'entreprise d'être plus concurrentielle sur le plan des coûts pour ces composants, d'améliorer les temps de réaction, de réduire les sufaces de production excédentaires et de mieux utiliser ses outils industriels".


Caterpillar va fermer son site arrageois l’an prochain, plus de 80 emplois concernés

Plus de 80 personnes travaillent dans l’usine implantée à Monchy-le-Preux depuis 1998. On y assemble des pièces de transmission pour des engins de chantier utilisés dans l’industrie minière. L’activité du géant américain serait en chute libre…
Les soixante-sept salariés du groupe américain, plus la quinzaine du sous-traitant s’occupant de la logistique, ont appris la mauvaise nouvelle ce vendredi, à l’issue d’un comité d’entreprise extraordinaire. «  C’était tendu, témoigne un salarié. Ils ont fermé l’usine aujourd’hui (vendredi) pour faire redescendre la pression. Mais ça m’étonnerait que le travail reprenne lundi…  »
« Le site est performant, les gens sont très compétents. Mais nous avons un problème de coût »
L’annonce est brutale et le calendrier s’annonce serré. Le géant américain qui fabrique des engins de chantier, notamment pour l’industrie minière, indique vouloir fermer le site arrageois à la fin du premier trimestre 2018. Les salariés n’ont plus que six mois de travail au maximum. «  L’activité tourne pourtant a plein !  », s’exaspère le salarié arrageois. La direction du groupe, qui mentionne aussi la fermeture d’une usine aux États-Unis, ne le conteste pas. «  Le site est performant, les gens sont très compétents, assure Erik De Leye, à la communication. Mais nous avons un problème de coût.  »

L’activité d’Arras sera transférée au Brésil et en Irlande du Nord

Depuis 2012, et particulièrement depuis deux ans, l’activité du fabricant est en chute libre.
«  En quatre ans, on est passé de 66 à 38 milliards de dollars de chiffre d’affaires au niveau mondial, poursuit M. De Leye. C’est dramatique…  » L’activité d’Arras sera transférée au Brésil et en Irlande du Nord. Une ligne de production avait déjà quitté le site arrageois l’an dernier.
Fin 2013, l’avenir s’annonçait pourtant radieux : Caterpillar inaugurait un bâtiment de 3000 m2 pour y loger son activité logistique. Plus de 5 millions avaient été investis, dont 10 % d’aides publiques. À l’époque, le directeur envisageait trente embauches. Le vent a vite tourné…
Lavoixdunord.fr

mardi 5 septembre 2017

COMPTE-RENDU CE AOUT

Pour des raisons de confidentialité, les volumes de production sont affichés dans les panneaux.

ECHIROLLES :

SAMEDIS COLLECTIFS : Après celui du mois d’Août, 2 en Septembre et 2 en Octobre

Samedi 9 Septembre : Toutes les lignes de production d’Echirolles, sauf WHEX, MF5 Upper Frame et cabine PPL
Samedi 23 Septembre : Toutes les lignes de production d’Echirolles
Samedi 7 Octobre : Toutes les lignes de production d’Echirolles
Samedi 21 Octobre : Toutes les lignes de production d’Echirolles, sauf WHEX, MF5 Upper
Frame, cabine PPL et MF Soudure Super

Et il devrait y avoir d’autres Samedis Collectifs en Novembre.


SEMAINE DE CONGES IMPOSES POUR CAUSE DE TRAVAUX :

4 CP seront imposés pendant les vacances scolaires les Lundi 30 Octobre, Mardi 31 Octobre, Jeudi 2 et Vendredi 3 Novembre (Mercredi 1er est férié) pour toutes les lignes de production d’Echirolles, et pour les lignes de production de Grenoble concernées par les TTX et les WEX.


FERMETURE HIVER :
La direction envisage également de fermer toute l’usine d’Echirolles et les lignes de Grenoble associées 3 semaines cet hiver :

Semaine 51, du Lundi 18 au Vendredi 22 Décembre (BRTC)
Semaine 52, du Lundi 25 au Vendredi 29 Décembre (CP)
Semaine 1, du Lundi 1er au Vendredi 5 Janvier 2018 (BRTC)

GRENOBLE :

SAMEDIS COLLECTIFS :

Samedi 9 Septembre : Toutes les lignes de production, sauf TPins (9120), Assemb. TG (9174), Duo Cones Seals(9160/9161), et Segments (9122)
Samedi 23 Septembre : Usinage Links (9135), Usinage/Montage RF (9220/9291), Sub Engines (5710), TRF Front/Assy (5541-5559/5519)
Samedi 7 Octobre : Toutes les lignes de production 

POINT PDV :

Le personnel avec un coefficient inférieur ou égal à 265, occupant un poste non ciblé mais éligible à un départ en portage (préretraite) ne pourra quitter l’entreprise que si un salarié ciblé accepte de prendre son poste par substitution. Ce qui risque d’être compliqué.
Il n’y aura pas plus de 75 départs, comme légalement annoncé.

1ère Commission de Validation des dossiers de salariés ciblés : le 16 Octobre

INFORMATIONS DIVERSES :

- DECLASSEMENT DE COEFFICIENT :
Le personnel qui acceptera d’être déclassé d’un ou plusieurs coefficients doit savoir qu’il cotisera moins pour sa future retraite, et qu’il ne bénéficiera plus d’augmentation de mérite, si son salaire dépasse les 150% du salaire maxi de sa nouvelle grille (maxi cat).
Rappel : la prime de déclassement de coefficients est versée pour moitié après 3 et 6 mois sur le nouveau poste.

- NOTATION R4 ET PROMOTIONS :
Malgré le fait d’avoir été noté R4, il est quand même possible d’avoir une promotion.
La Direction a affirmé qu’un contremaître est comme un sélectionneur d’une équipe de sport, c’est lui qui compose son équipe et choisit qui il veut. Ce qui confirme que les promotions se font bien à la tête du client, ce que nous savions déjà.


   CFTC, le syndicat qui vous informe                                                              

vendredi 28 juillet 2017

COMPTE-RENDU CE JUILLET

Pour des raisons de confidentialité, les volumes de production sont affichés dans les panneaux.


SAMEDIS COLLECTIFS :

Samedi 26 Août : Toutes les lignes de production d’Echirolles (sauf WHEX Upper Frame, WHEX Base Frame/Main Line et cabine PPL)
Samedi 9 Septembre : Toutes les lignes de production d’Echirolles (sauf WHEX, MF5 Upper Frame et cabine PPL)
Samedi 23 Septembre : Toutes les lignes de production d’Echirolles


BRTC IMPOSEES :

Lundi 21 Août : Toutes les lignes WHEX (sauf WHEX Subs) et MF5 Upper Frame
Mardi 22 Août : WHEX Upper Frame et Base Frame Main Line
Lundi 4 Septembre : WHEX Upper Frame / Base Frame Main Line


GRENOBLE :
Demande Machine : Augmentation pour Echirolles et Athens
Demande Pièces de rechange (GBG et Morton) : Volume toujours élevé
Demande usines clientes : Demande en hausse pour Peoria et Mec Track

SAMEDIS COLLECTIFS :

Samedi 26 Août : Duo Cones Seals, Segments, Usinage/Montage RF, Sub Engines, TRF
Samedi 9 Septembre : Toutes les lignes de production (sauf TPins, Cartridge, Assemb. TG, Duo Cones Seals, Segments)
Samedi 23 Septembre : Usinage Links, Usinage/Montage RF, Sub Engines, TRF




TRANSFERT DES JOURS DE BRTC DANS LA PARTIE INDIVIDUELLE :

Pour le personnel de l’atelier : pas de transfert car besoin des jours restants en fin d’année

Pour le personnel des bureaux : la décision sera prise au CE de fin Septembre



SALARIES DES ENTREPRISES EXTERIEURES EN SOUS-TRAITANCE :

Au 30 Juin, il y avait un total de 338 salariés des sociétés sous-traitantes qui travaillaient pour Caterpillar France, dont Daher (150 personnes), Sécuritas (25 pers.), AAG Atelier Protégé (21 pers.)

Soit 85 sociétés avec un plan de prévention à l’année
Et 24 sociétés à demeure dans l’entreprise.



INFORMATION SUR LE PROCESS DE RECRUTEMENT :

Malgré les publicités à la radio et dans la presse pour recruter des CDD, notre entreprise peine
à recruter. Il y a peu de candidats avec des compétences mécaniques pour l’assemblage.

Afin de pouvoir mieux cibler les candidats, un Guide pour l’entretien a été créé.
Il s’agit d’un test QCM (Question à Choix Multiple) de 26 questions, ainsi que des tests théoriques et pratiques, afin de pouvoir tester les compétences des futurs candidats.



VENTE DE L’APPARTEMENT DU CE AU PLEYNET :

Le studio du CE situé au Pleynet a été estimé à la vente entre 78 000€ et 83 000€, avec les frais d’agence inclus.
Le Comité d’Entreprise a décidé de proposer à la vente ce studio aux salariés et aux retraités
de Caterpillar France, mais sans payer les frais d’agence.

Prix proposé : 79 000€ prix de départ, au plus offrant.
Si vous êtes intéressés, merci de vous manifester auprès du CE jusqu’à fin Octobre.


BONNES VACANCES,
PRENEZ SOIN DE VOUS ET DE VOS PROCHES



CFTC, le syndicat qui vous informe

mercredi 26 juillet 2017

RESULTATS CATERPILLAR : 2EME TRIMESTRE 2017



Caterpillar-Résultats en hausse au T2, meilleurs que prévu


25 juillet (Reuters) - Caterpillar a publié mardi un bénéfice trimestriel et un chiffre d'affaires nettement supérieurs aux attentes, soutenus par le dynamisme de ses activités dans la construction en Chine, et a relevé ses prévisions pour cette année.

Le numéro un mondial dans son secteur anticipe maintenant un chiffre d'affaires compris entre 42 et 44 milliards de dollars (36 et 37,7 milliards d'euros) contre une fourchette de 38 à 41 milliards de dollars précédemment annoncée.

Caterpillar a également relevé sa prévision de résultat annuel. Il table désormais sur un bénéfice ajusté 2017 d'environ 5 dollars par action contre 3,75 dollars annoncés précédemment.

Les analystes tablent sur un bénéfice en 2017 de 2,95 dollars par action pour un chiffre d'affaires de 40,60 milliards dollars, selon le consensus Thomson Reuters I/B/E/S.

Le bénéfice au deuxième trimestre ressort à 802 millions de dollars, soit 1,35 dollar par action, contre 550 millions de dollars, soit 93 cents par action, il y a un an.

Hors éléments exceptionnels, le bénéfice s'établit à 1,49 dollar, contre un consensus de 1,26 dollar en moyenne.

Le chiffre d'affaires a progressé de 9,6% à 11,33 milliards de dollars, au-dessus du consensus de 10,93 milliards de dollars. (Rachit Vats à Bangalore; Catherine Mallebay-Vacqueur pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat)

Caterpillar porté par ses résultats commerciaux et BMO

24 juillet (Reuters) - Caterpillar gagne plus de 1% à Wall Street lundi en réaction à des résultats commerciaux encourageants et à un relèvement de recommandation de BMO.

Le titre, plus forte hausse du Dow Jones, avance de 1,14% à 107,80 dollars vers 15h50 GMT, portant ses gains à 16% depuis le début de l'année. A titre de comparaison, l'indice large S&P-500 a pris 10% depuis le 1er janvier et l'indice sectoriel S&P-500 des industrielles 8,8%.

Le constructeur d'engins, qui publie mardi ses résultats du deuxième trimestre, a fait état d'une hausse de 7% de ses ventes au détail dans le monde au 30 juin.

BMO de son côté a relevé sa recommandation de "performance en ligne" à "surperformance" avec un objectif de cours porté de 110 à 125 dollars, soit un potentiel de hausse de 16%. Joel Tiss, l'analyste de BMO, a mis en avant la reprise cyclique dont bénéficie Caterpillar et sa politique de réduction des coûts.

Sur 22 analystes qui suivent la valeur à Wall Street, 8 sont à l'achat, 11 ont une opinion neutre et trois conseillent de vendre. En trois mois, leur objectif de cours moyen est passé de 98 à 111 dollars.

Le bénéfice par action du deuxième trimestre est prévu à 1,28 dollar, selon l'estimation SmartEstimate calculée par Thomson Reuters StarMine. L'estimation moyenne des analystes est de 1,25 dollar. (Stephen Culp, Véronique Tison pour le service français)

mardi 4 juillet 2017

COMPTE-RENDU CE PLENIERE - 30 JUIN 2017

Pour des raisons de confidentialité, les volumes de production sont affichés dans les panneaux.

ECHIROLLES :
SAMEDI COLLECTIF :
Samedi 8 Juillet : Toutes les lignes de production Echirolles, sauf WHEX et Upper Frame


BRTC IMPOSEES :
Jeudi 27 Juillet : WEX Base Frame/Main Line + Cabine PPL
Vendredi 28 Juillet : WEX Upper Frame + Base Frame/ML + Cabine PPL + MF5 Upper Frame
Lundi 21 Aout : Toutes les lignes des WEX + Cabine PPL + MF5 Upper Frame
Mardi 22 Aout : Toutes les lignes des WEX



GRENOBLE :
SAMEDIS COLLECTIFS :
Samedi 8 Juillet : Toutes les lignes de production Grenoble
Samedi 22 Juillet : Duo Cones Seals (lignes 9160 et 9161)


PROBLEME DE RECRUTEMENT :

La direction reconnait des problèmes pour recruter sur des postes en CDD. Et ce malgré, une campagne de publicité à la radio, dans la presse et sur les réseaux sociaux.
Notre entreprise aurait ‘elle un problème d’image ? Le salaire proposé est’il au prix du marché ????


PRECISION BILAN SOCIAL :

A la demande des élus, la direction a apporté une précision concernant l’entreprise Daher, qui n’apparaissait pas dans la liste des sous-traitants du bilan social de Caterpillar France.
Il s’avère que c’est Caterpillar Genève qui paye la prestation de Daher.


COMMISSION VOYAGES :

LONG COURRIER : ILE MAURICE
9 jours/7 nuits, fin Mars 2018, en formule All Inclusive avec Thomas Cook,
Vol au départ de Lyon avec Emirates : 1 484€



MOYEN COURRIER : SICILE
Du 15 au 22 Juin 2018, en formule All Inclusive avec Look Voyages,
Vol direct depuis Lyon : 645€


COMMISSION FAMILLE :

LES CANARIES : LANZAROTTE
Du 22 au 29 Octobre 2018, en formule All Inclusive avec Dauphitour,
Enfants 2 à 12 ans : 707€, Adultes : 931€


COMMISSION RETRAITES :

Séjour au Monténégro, en Hôtels 4 étoiles (pas de All Inclusive)
Du 12 au 20 Mai 2018, tarif : 774€


ACOMPTE AOUT :

L’acompte du mois d’Août sera payable le 17 Août, pensez à faire la demande avant de partir en congés.


               CFTC, le syndicat qui vous informe

mardi 20 juin 2017

Réponses aux accusations de FO

Les salariés ont le droit de choisir, d'avoir leurs opinions, de confronter leurs avis mais ils ont également le droit de faire ce choix en ayant connaissance des tenants et des aboutissants. Les différents syndicats de l'entreprise ont le droit d'avoir des avis contraires, divergents et c'est bien là tout l'intérêt du débat syndical au sein d'une entreprise.

Cependant, est-il normal de laisser sous-entendre à l'ensemble des salariés que certains prennent des décisions « dans leur coin, suivant leur petite procédure comme toujours » sans donner les réelles motivations de telles décisions ?
Est-il juste de laisser sous-entendre que ces mêmes personnes ont fait ce choix qui, pourtant, pour certains, les mettent en difficulté dans leur vie professionnelle, juste pour servir leurs petits intérêts personnels ? 
Peut-être qu’une certaine partie des salariés ne se reconnaissent pas dans ce combat qui est pourtant un combat pour une égalité et une équité de traitement. 

Aujourd'hui, il est évident que beaucoup ont envie de sortir du conflit du STIP qui peut parfois peser lourd sur des décisions d'entreprise et peut entacher notamment certaines négociations. Nous le comprenons et respectons le choix de chaque salarié. Ce qu'en revanche nous n'acceptons pas, c'est l'accusation d'individualisme au détriment de l’intérêt général.

Quand on initie une négociation pour une égalité de traitement pour le régime de la mutuelle, quand on souhaite que chaque salarié ait le droit au même nombre de jours pour événements familiaux, pour enfants malades ou concernant l’ancienneté, et ce quel que soit sa catégorie socio-professionnelle, est-ce cela penser « comme toujours, uniquement à ses propres délégués » ?
Et si cette plainte avait été déposée de manière collective sans le consentement de l'ensemble des salariés, n'aurions-nous pas eu en retour l'accusation de prendre ces derniers en otage, toujours au nom de nos sacre saints « intérêts personnels » ?

Alors en réponse à certaines accusations ou sous-entendus faciles, nous rappelons que peu de libertés en termes de droit du travail se sont gagnées avec comme cheval de bataille « il faut se contenter du peu que l'on nous accorde car c’est mieux que rien » et que défendre l’intérêt des salariés par conviction n'est pas une affaire que l'on fait pour son intérêt propre au détriment de celui de l'ensemble !


jeudi 8 juin 2017

Vous reprendrez bien une petite inégalité ???

Lors des dernières NOE, la CFTC a été la seule OS à demander l’égalité des jours d’ancienneté entre cadres et non cadres. Pour rappel :
NOMBRE DE JOURS DE CONGES D'ANCIENNETE
ANCIENNETE
NON CADRE
ANCIENNETE
CADRE
3 ans
1
1 an
4
7 ans
2
10 ans
5
12 ans
3
15 ans
6
18 ans
4
20 ans
7
25 ans
5
25 ans
8
30 ans
6
30 ans
9
35 ans
7
35 ans
10

Dans notre entreprise, un cadre a droit à 4 jours d’ancienneté au bout d’un an de présence, quand il faudra ….18 ans à un non cadre pour obtenir le même nombre de jours d’ancienneté !

Y a pas quelque chose qui vous choque ??? On travaille bien tous dans la même entreprise ???

Les couples travaillant à Caterpillar mais n’appartenant pas à la même catégorie professionnelle en savent quelque chose... Car comment peut ‘on justifier une telle différence de traitement ?

Suite à notre revendication, notre direction nous a répondu qu’elle proposait mieux que la Convention Collective, qu’elle n’avait pas la volonté de mettre fin à cette inégalité mais qu’elle était prête au cas où, à se rabaisser au niveau de la Convention Collective ! C’est cela le dialogue social ? A croire qu’on ne peut pas négocier sans que cela finisse par un chantage…

Il est grand temps de travailler tous ensemble pour assurer la fin de la mécano-soudure et réussir l’introduction des imposantes Medium Wheel Loader. Car tout le personnel, cadre et non cadre, contribue avec ses moyens à la réussite de ces projets décisifs pour notre avenir.
Alors pourquoi nous diviser et nous discriminer ???

Comme nous contribuons tous aux performances de notre entreprise, nous devrions tous avoir les mêmes droits. Ce n’est pas de l’innovation, c’est de la cohésion et de la considération.
On aurait tous à y gagner, notre entreprise ne l’a toujours pas compris, c’est bien dommage….

Voila pourquoi la CFTC reste fidèle à ses valeurs et ses convictions : se battre pour mettre fin aux inégalités de traitement et aux injustices parmi les catégories professionnelles.

En plus de la Qualité de vie au travail,
notre entreprise ferait bien d’appliquer les mêmes droits à tout son personnel.

                CFTC, le syndicat contre les inégalités

Une prime pour mentir

L’imagination et l’innovation des dernières décisions de notre direction sont sans limite.
Elle a proposé à chaque salarié non cadre une prime contre le renoncement à une plainte passée ou future, et impose son point de vue sur la prime STIP…. qui ne serait plus une prime !

Une prime transactionnelle pour adopter sa façon de voir les choses. On peut appeler ça du chantage, un abus de pouvoir, de la malhonnêteté. Mais une chose est sûre, nous sommes très loin de l’intégrité et du code de conduite vantés par notre direction.

La prime STIP constitue un encouragement de la société envers les efforts continus réalisés par tout le personnel en vue d’améliorer la performance globale du groupe Caterpillar Inc.
Ainsi, lors des NOE de 2011, notre entreprise avait décidé d’étendre la prime STIP à l’ensemble du personnel afin de promouvoir l’esprit d’équipe par la détermination d’objectifs communs.
En proposant sa transaction, elle réduit à néant tous les efforts pour fédérer son personnel.

Dans le Bulletin Bleu n°3768 du 7 Avril 2016, et suite au paiement de 2% de la rémunération de 2010, notre entreprise précise que « ces paiements feraient l’objet d’une restitution intégrale dans le cas d’une décision future de la justice validant la position de l’entreprise. »

Mais étant donné que notre entreprise a abandonné son pourvoi en Cassation, il n’y aura pas de future décision de justice validant sa position. Donc, plus aucune raison de restituer cet argent. Notre direction aura-t-elle le courage de le réclamer malgré tout ?

En renonçant à la Cassation, notre direction devrait aussi renoncer à sa façon de voir les choses. Et bien non, elle s’entête dans sa logique de rémunération variable qui divise le personnel.

Pour rafraichir la mémoire de certaines OS médisantes qui nous reprochent de ne penser qu’à nous, seule la CFTC a demandé et obtenu l’égalité des jours pour événements familiaux.

Souvenez-vous, il n’y a pas si longtemps dans notre entreprise, un cadre avait droit à 3 jours de congés pour le décès de son conjoint alors qu’un non cadre n’avait droit qu’à 2 jours.
Et un cadre avait droit à 5 jours de congés pour son mariage, un non cadre seulement à 4 jours.

Même égalité obtenue concernant les jours de congés pour enfants malades : alors qu’un non cadre avait droit à 1 jour de congé par enfant malade, un cadre avait droit à 3 jours.

Concernant la Mutuelle, et alors que le jugement définitif de 10 adhérents de la CFTC ayant entamé une procédure il y a 7 ans contre cette inégalité n’est toujours pas rendu (la faute à notre direction qui reporte les convocations), tout le personnel bénéficie depuis 2012 d’une Mutuelle payée à 60% par l’entreprise. C’est grâce à l’action de ces salariés courageux, car eux se sont battus contre cette injustice pour que tous les autres salariés en profitent.
Alors que depuis des années la CFTC défend les intérêts des salariés, FO défend ceux du patron.
La nouvelle CFDT emmenée par le fils d’un ex-Chef des Relations Sociales suit le même chemin…

Attention, il y a maintenant 2 syndicats dans le bureau du patron