vendredi 29 juillet 2016

ENFIN LES VACANCES !!!

TOUTE L'EQUIPE DE LA CFTC VOUS SOUHAITE DE BONNES VACANCES !!!


RENDEZ-VOUS A LA RENTREE POUR DE NOUVELLES AVENTURES SYNDICALES !!!

mercredi 27 juillet 2016

COMPTE-RENDU 1ère REUNION DE NEGOCIATION SUR LA FLEXIBILITE DU TEMPS DE TRAVAIL

Cette réunion de négociation a pour objectif d’améliorer la qualité de vie au travail des employés.
Les propositions de la direction font suite à des réunions entre managers, et des pratiques existantes dans d’autres entreprises de la région.

POUR LES SALARIES DISPOSANT DE 9 JOURS DE BRTC
Ils représentent environ 37% des effectifs.

Pour les Employés/Administratifs-Techniciens et les Cadres jusqu’au grade 22 :

PLAGE DE PRESENCE OBLIGATOIRE : DE 9H30 A 11H30 ET DE 13H30 A 15H30

ARRIVEE : ENTRE 7H42 ET 9H30 – au lieu de 9h actuellement

PAUSE REPAS : ENTRE 11H30 ET 13H30, soit de 1/2h à 2 heures

DEPART POSSIBLE ENTRE 15H30 ET 18H30

TEMPS DE TRAVAIL QUOTIDIEN ENTRE 7H18 ET 10H

TEMPS DE TRAVAIL PAR SEMAINE = 36H30

è ENFIN UN TEMPS DE TRAVAIL PLUS MODULABLE POUR LE PERSONNEL DES BUREAUX

Pour les Cadres du grade 23, 24 et 25 (sans référence horaire) :

Tout pareil, mais seulement 2 badgeages par jour (un le matin et un le soir) et un temps de travail par semaine bien plus conséquent.


POUR LES SALARIES DISPOSANT DE 15 JOURS DE BRTC
Ils représentent environ 63% des effectifs.

RETOUR AUX HORAIRES AVANT 2009 :
EQUIPE JOUR : 7H – 15H
EQUIPE SOIR : 15H – 23H
EQUIPE NUIT : 23H – 7H

è LE DECALAGE DE L’HORAIRE 1 DE 6H30 A 7H DEVRAIT FAIRE DU BIEN A TOUT LE PERSONNEL

D’autres réunions de négociation avec les OS auront lieu à la rentrée, mais aussi en concertation avec Daher et Cofely, car ils seront concernés.

La date d’application envisagée est début 2017, en fonction du développement du logiciel Horoquartz.

mardi 26 juillet 2016

Caterpillar : résultats trimestriels en baisse mais au-dessus des attentes



* Résultats meilleurs que prévu au 2e trimestre
* Le groupe réduit encore ses prévisions pour 2016
* Risques accrus en Europe avec le Brexit et la Turquie
* L'action gagne 3,5% à Wall Street

Caterpillar a publié mardi un bénéfice trimestriel en baisse mais meilleur que prévu, qui lui vaut de gagner plus de 3% à Wall Street, mais le constructeur d'engins lourds a aussi réduit sa prévision de chiffre d'affaires pour l'ensemble de l'année en mettant en avant une demande toujours faible.

Aux incertitudes mondiales qui persistent sont venus s'ajouter de nouveaux risques avec le récent vote du Royaume-Uni en faveur d'une sortie de l'Union européenne et le putsch manqué en Turquie, a fait valoir le groupe américain dont le chiffre d'affaires a baissé de 16% au deuxième trimestre.

"Nous n'attendons pas de redressement des industries comme les mines, les hydrocarbures ou le rail cette année", a déclaré le directeur général Doug Oberhelman dans le communiqué de résultats.

Caterpillar, premier fabricant mondial d'équipements miniers et de chantier, a publié pour le deuxième trimestre un bénéfice de 550 millions de dollars (501 millions d'euros), soit 93 cents par action, contre 802 millions (1,31 dollar/action) un an plus tôt.

Hors éléments exceptionnels, le bénéfice par action recule à 1,09 dollar contre 1,40 dollar au deuxième trimestre 2015 mais il dépasse nettement le consensus Thomson Reuters I/B/E/S qui le donnait à 96 cents.

Le chiffre d'affaires, à 10,34 milliards de dollars, est également supérieur au consensus qui était à 10,11 milliards mais le groupe n'en a pas moins réduit pour la deuxième fois de l'année sa prévision pour 2016.

Sa fourchette de prévision a été revue à 40-40,5 milliards, au lieu de 40-42 milliards précédemment, et l'objectif de bénéfice par action a également été réduit à 2,75 dollars au lieu de 3,00 dollars (3,55 au lieu de 3,70 pour le BPA ajusté).

A fin juin, le carnet de commandes du groupe s'établissait à 11,3 milliards de dollars, en baisse de trois milliards sur un an.
"Nous pensons que les investisseurs vont continuer de percevoir les objectifs (du deuxième semestre) comme étant difficiles à atteindre car ils supposent une amélioration et du chiffre d'affaires et des prix", commente Stephen Volkmann, analyste chez Jefferies.

Caterpillar, qui avait annoncé l'an dernier un plan de restructuration prévoyant plus de 10.000 suppressions de postes d'ici 2018, a noté une stabilisation des prix des matières premières, mais à un bas niveau, et a relevé sa prévision de coûts de restructuration à 700 millions de dollars pour l'ensemble de 2016, au lieu de 550 millions.

A Wall Street, l'action gagne 3,5% à 81,43 dollars vers 16h00 GMT, la meilleure performance de l'indice Dow Jones . (Meredith Davis à Chicago, Véronique Tison pour le service français)

26/07/2016 | 18:13  Thomson Reuters – zonebourse.com            

vendredi 22 juillet 2016

BILAN DES NOE ET RAPPORT EXPERTISE CHSCT PAR SECAFI

LES CHIFFRES CLES DE 2015 :

Les chiffres de 2015 sur lesquels sont basés les Négociations Obligatoires d’Entreprise 2016 sont malheureusement révélateurs de discriminations et d’inégalités dans notre entreprise.

0.6% d’augmentation de mérite versé seulement aux cadres en 2015 sous forme de prime,
et aucune augmentation pour les non-cadres.

En 2015, 54% des promotions attribuées ont concerné des cadres (27 promotions sur 50).
Alors que les cadres ne représentent que 23% des effectifs.
Pendant ce temps-là, certains salariés perdaient un ou plusieurs coefficients, et étaient transférés
sur un nouveau poste, bien moins qualifié et souvent beaucoup plus pénible.

Parmi les 11 embauches en CDI en 2015, il y a eu 9 cadres, soit 80% des embauches en CDI !
Tandis que des opérateurs en CDD mériteraient d’être embauchés en CDI. Mais au lieu de cela,
on multiplie leurs contrats, en jouant sur les dates pour ne pas leur payer les primes (gratif, STIP).


DES NEGOCIATIONS PARTICULIERES :

La direction avait effectué 4 propositions lors des NOE (3 avec accord et une sans accord).
Pour sécuriser auprès des non-cadres la prime exceptionnelle de résultat STIP pour les années
à venir, elle a poussé l’accord en s’appuyant sur un référendum auprès des salariés.

Le OUI au référendum l’a logiquement emporté, avec des augmentations à la clef.
Sachant que CFDT, CGT et Direction ont appelé à voter OUI, tous ensemble, tous ensemble !!!

À notre grande surprise, la CFDT et la CGT, plutôt très impliquées dans l’action juridique réclamant
une même prime STIP pour les cadres et non cadres, signent toutes deux l’accord des NAO, enterrant une prime STIP réduite pour les 3 prochaines années.

En signant l’accord NOE avec une prime STIP au rabais, la CGT et la CFDT ont considérablement affaibli les procédures judiciaires. Pour quelles raisons ?! Avec quelles contreparties ?!

Car non seulement ils ont signé un accord avec un % de la prime STIP discriminatoire, qui va faire
perdre de l’argent aux salariés non cadres, mais en plus ils se sont fait berner par la direction
qui n’a pas respecté la clause de confidentialité de l’accord !
Car le 14 juin lors de l’audience de Valence, le directeur juridique et l’avocat de Caterpillar ont volontairement et délibérément divulgué le % de STIP pour 2016 au Conseil des Prud’hommes.

Un peuple de moutons finit par engendrer un gouvernement de loups – Agata Christie

Inégalité de traitement : Cherchez l’erreur !
Écouter la propagande de la direction pendant son temps de travail est rémunéré,
Mais écouter l’information des syndicats pendant son temps de travail n’est pas rémunéré !

Vu les enjeux de ces négociations et du référendum, la direction aurait pu avoir la décence de payer au personnel la ½ heure pour écouter les prises de parole et se faire sa propre opinion. Mais non.

SYNTHÈSE DU RAPPORT EXPERTISE CHSCT PAR SECAFI

- un taux d’absentéisme important et élevé, en hausse depuis 2013

- une durée moyenne des arrêts maladie qui a tendance à augmenter

- une hausse des arrêts de courte durée (moins de 5j), entrainant de
la désorganisation, principale contrainte des managers pour assurer le travail

- une forte augmentation des Troubles Musculo Squelettiques, pathologies
qui affectent les tissus à la périphérie des articulations (épaule, coude, poignet)

- le manque de postes disponibles qui rend très compliqué la mobilité professionnelle des salariés
qui en auraient physiquement besoin

- Le Team Leader, qui joue à l’origine le rôle de chef d’équipe, mais occupe depuis janvier 2016
un poste de production à 100%

- la flexibilité de la sous-traitance, vendue comme une ressource, s’avère au final être vécue
comme une contrainte (plus d’administratif, perte d’expertise, manque de réactivité)

- l’externalisation de certains services (ex. la maintenance) n’a pas amélioré le fonctionnement, mais l’a rendu complexe, il faudrait déterminer précisément les rôles et responsabilités de chacun.

Sans parler des Risques Psycho Sociaux (burn-out, pression, tension, harcèlement…) qui
touchent toutes les catégories du personnel. Et les incidents et accidents qui se multiplient…

Les premiers résultats de la Pulse Survey traduisent les problèmes récurrents de notre entreprise :

50% des salariés estiment qu’il y a un manque de reconnaissance, ce que l’on peut traduire
par l’absence d’évolution et la faiblesse des augmentations distribuées

50% des salariés n’ont pas confiance en notre direction. Comme nous les comprenons,
ce qui s’est passé à l’audience de Valence le 14 juin en est une preuve de plus.

La CFTC a toujours lutté contre les inégalités de traitement. Et nos victoires sont nombreuses.

Ainsi, alors que seule une catégorie du personnel bénéficiait d’une mutuelle payée en partie par notre entreprise, la CFTC s’est lancée dans cette bataille et a fini par obtenir gain de cause.

Idem concernant la prime de résultat STIP, c’est la CFTC qui a permis d’intégrer la prime d’ancienneté dans le calcul du STIP pour les non-cadres, comme c’est le cas pour les cadres.

C’est aussi le cas pour la différence des congés pour évènements familiaux : alors que les cadres disposaient de 5 jours de congé pour leur mariage, les non-cadres n’en avaient que 4 !
Et pour le décès du conjoint, les cadres disposaient de 3 jours de congés, les non-cadres que 2 !

Pareil pour l’alignement des jours de congé pour enfants malades : l’ensemble des salariés
justifiant d’un an d’ancienneté bénéficie désormais d’une journée payée à 100% et de 3 jours rémunérés à 50%, par année civile et ce quel que soit le nombre d’enfants.

lundi 18 juillet 2016

Un dernier samedi collectif avant les congés



Alors que de nombreux salarié(e)s seront déjà en congés, le samedi 23 juillet sera travaillé dans les lignes suivantes :

TTX :
5735 : partiel
5740, 5750, 5760, 5230, 5250
5702 : partiel

SERVICES ASSOCIES :
Qualité 1120-1121 : partiel
Maintenance 5926 : partiel
Chantier WEX et Touch up WEX : 7395 – 7396
Cabines : 5716

mardi 5 juillet 2016

COMPTE-RENDU CE PLENIERE - JUIN 2016



SITUATION DES COMMANDES

Pour des raisons de confidentialité, veuillez retrouver ces informations dans les panneaux d’affichage.


RESTRUCTURATION :

Les Comités d’Entreprise de chaque site concerné seront informés en priorité.
Suite au Comité d’Entreprise Européen, il semblerait que l’objectif soit d’arriver à une économie de 1.5 milliards de $ par an, plutôt que de fermer 25 usines et supprimer 10 000 postes.


SOUS-TRAITANCE :

59 entreprises ont un plan de prévention, et 25 entreprises sont à demeure dans l’entreprise (Daher : effectif 200 personnes, Sécuritas : 29 p, Elior 29 p, INS : 26 p... Total = 379 p.)
Le budget concernant Daher a été dépassé, un plan est prévu pour revenir à l’équilibre. Espérons que le personnel de Daher ne payera pas ce dépassement de budget.


VOYAGES LONG ET MOYEN COURRIERS 2017 :

SRI LANKA : Circuit 10 jours en Mars 2017, coût 1 390€, 42 places (84 places si il y a de la demande et si il y a un budget !)

ALGARVE (Portugal) : Séjour d’une semaine en hôtel 4* en Mai 2017, coût 699€, 50 places


EFFECTIF :

Plus que 1 508 salarié(e)s en CDI (1 365 pour CFSAS et 143 pour CCS)


RESULTATS 2ème TRIMESTRE 2016 :

Les résultats financiers du 2ème Trimestre de Cat Inc seront communiqués le 26 juillet.


CFTC, le syndicat qui vous informe