lundi 7 novembre 2011

L'accord santé pour les non-cadres de Caterpillar fait tâche d'huile dans la branche régionale de la métallurgie

À partir de janvier 2012, les non-cadres comme les cadres de Caterpillar bénéficieront de la même complémentaire santé obligatoire avec le courtier et gestionnaire Mercer en première ligne et Humanis comme assureur. La direction prend en charge 60 % de la cotisation. La contribution du salarié sera de 28,50 euros par mois en formule isolée ou 75,48 euros par mois en mode famille.
L'accord introduisant ce nouveau contrat santé a été signé le 17 octobre. Deux jours plus tard, les partenaires sociaux de la branche métallurgie de l'Isère et des Hautes-Alpes signaient un accord obligeant les entreprises de territoires à mettre en place une complémentaire santé pour les non-cadres avec une prise en charge minimale de l'employeur de 50 % avec un seuil à 20 euros par mois ; 22 000 non-cadres sont concernés.
L'accord du 17 octobre de Caterpillar fait suite à une action prud’homale engagée par six représentants du personnel non-cadres de la CFTC qui plaidaient l’inégalité de traitement sur une complémentaire santé obligatoire historiquement réservée aux 918 cadres et assimilés. La CFTC estime que l'accord de Caterpillar pourrait rapidement ricocher au-delà de la branche régionale de la métallurgie pour concerner les 2 millions de salariés de la branche au niveau national.